• Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
    • Album : Photos
      <b>atmaneencompagniededrsadi.jpg</b> <br />
  • Méta

Atmane Mazouz à Bejaia: la fraude a accouché d’une pollution de la représentation nationale

Posté par atmanemazouz le 7 septembre 2010

confrencedbatmazouz.jpg

Source:Site national(www.rcd-algerie.net)

Source:Site Bejaia (rcdbgayet.unblog.fr)

Dans  la foulée des nombreuses activités organisées par le Rassemblement à Bejaia et à l’initiative de la section communale du chef-lieu de Wilaya, Atmane MAZOUZ, député et président du groupe parlementaire du RCD  a animé une conférence-débat le 04 septembre 2010 sous le thème : « Activités du groupe parlementaire du RCD : Contraintes et défis ».

Après une brève présentation du conférencier, le Président du groupe parlementaire du RCD a entamé sa communication  en faisant une rétrospective sur  la participation du parti aux dernières législatives de Mai 2007 et sur  les multiples contraintes auxquelles a  fait face le parti.

Qualifiant la participation du parti comme « acte de résistance et de défis face à un pouvoir qui a multiplié manœuvres et pressions », il déclarera que « notre participation est aussi à inscrire dans le souci du parti d’accéder à une tribune institutionnelle où le message de l’opposition puisse être audible, pesant et catalyseur ».

Évoquant les résultats  des législatives, il a affirmé que ces derniers « ont révélé, encore une fois, la véritable nature du régime où le scrutin était caractérisé par une fraude massive et généralisée ».Tout en soutenant que le parti a été dépossédé de plusieurs sièges, il assènera que « la fraude a accouché d’une pollution de la représentation nationale ».

Revenant sur la présence du RCD à l’APN, le conférencier déclinera tout au long de son exposé les contraintes et défis du groupe parlementaire durant les trois premières années de cette sixième législature. S’agissant des actions des députés du parti, il égrènera les différentes interpellations touchant à la fois à la régression alarmante du pouvoir d’achat des algériens, la corruption et l’opacité à Sonatrach, le détournement des fonds affectés à l’agriculture, les placements occultes à l’étranger, les violations multiples des droits et libertés …

Le député de Bejaia terminera son exposé en déclarant que « Faisant face à un pouvoir qui n’est pas prêt d’accepter les règles universelles de l’exercice démocratique, à la confiscation du pouvoir ,aux violations multiples et massives des droits et libertés, nous disons que sans l’effectivité de l’alternance démocratique qui doit être l’oxygène de la démocratie, l’Algérie est condamnée à périr et à dépérir ».

Au terme de son exposé, Atmane MAZOUZ  a lancé un débat fructueux avec l’assistance qui a soulevé de nombreuses questions allant de l’écriture de l’histoire et du dernier ouvrage de Saïd SADI aux différentes positions du parti dans son combat au quotidien.

Laisser un commentaire

 

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| TEK YOL DEVRiM
| presidentomarelbechir