• Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
    • Album : Photos
      <b>atmaneencompagniededrsadi.jpg</b> <br />
  • Méta

L’hypocrisie idéologique achève le développement

Posté par atmanemazouz le 13 juillet 2010

GROUPE PARLEMENTAIRE RCD

Communiqué

Mise en berne pendant de longs mois, l’institution parlementaire qui n’arrive toujours pas à se soustraire des luttes claniques qui ont paralysé l’Etat et ses différents démembrements, propose à la hussarde l’adoption de trois (03) projets de lois où l’hypocrisie idéologique occulte les questions de développement et d’intérêt national.

Concernant le projet de loi sur le foncier agricole, refusant de tirer l’expérience des échecs du passé et de prendre exemple sur nos voisins devenus des modèles de réussite régionale dans le domaine agricole, la démarche des responsables du secteur, embrigadés dans la culture rentière, s’accroche au dogme et persiste à transformer le pays en un champs de ruine avec un patrimoine foncier sous exploité, où deux millions d’hectares irrigables sont en friche, après avoir été un immense verger qui a permis, longtemps, à l’Algérie d’exporter entre autre du blé et de l’orge.

La concession, mesure phare de ce nouveau dispositif, telle qu’elle est proposée, favorisera la spéculation, la corruption et anéantira tout effort d’investissement.

L’agriculture moderne, avec les gros investissements qu’elle exige, ne peut s’imposer et connaître d’essor dans le pays, avec le morcellement que connaissent les terres agricoles et que, seule l’émergence d’exploitations d’une certaine envergure est en mesure de susciter l’intérêt des investisseurs.

Pour le RCD, persister dans l’improvisation et les artifices populistes de l’après guerre, est un aveu d’échec de la politique agricole de ce gouvernement, héritier d’une faillite historique en la matière.

S’agissant des projets de lois liés aux pratiques commerciales et à la concurrence, force est de rappeler que les deux projets viennent pour modifier des ordonnances, preuve de l’abus, et de l’imprévoyance de l’exécutif en vue d’évacuer du débat public des questions d’intérêt national.

Le RCD, qui n’a eu de cesse de dénoncer le recours récurrent aux ordonnances pour imposer des artifices techniques, rappelle aux gouvernants leur faillite dans la maitrise des contraintes économiques et sociales et que les textes ainsi proposés indiquent la fuite en avant et l’aventurisme en matière de gouvernance.

Pour toutes ces raisons, le groupe parlementaire du RCD a décidé de voter contre ces trois projets de lois.

                                      Alger, le 12/07/2010

Le président du groupe parlementaire RCD

                                  Atmane MAZOUZ

Laisser un commentaire

 

Notre si belle et si chère ... |
Allant-Vert |
rollendeau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LANCER DJIBOUTI A SON DESTIN
| TEK YOL DEVRiM
| presidentomarelbechir